Exercices de flexibilité de gymnastique

Un gymnase en action semble avoir une flexibilité remarquable, tournant et se tordant de manière extraordinaire. Les gymnastes ne possèdent pas nécessairement une force musculaire ou une élasticité inhabituelle, mais ils développent leur flexibilité grâce à un schéma d’exercices réguliers d’étirement et de flexibilité. La discipline de la gymnastique nécessite ce type d’exercices pour réduire les blessures et se produire à des niveaux optimaux.

Quand pratiquer

Il est important d’étirer et de répéter les exercices de flexibilité régulièrement en pratiquant la gymnastique. Vous étirez vos muscles plus en pratiquant une petite quantité chaque jour que vous ne l’étiririez pendant des périodes plus longues une ou deux fois par semaine. Pratiquez des mouvements dynamiques tels que le jogging sur place ou les jacks de saut avant de travailler comme méthode de réchauffement. En outre, vous pouvez gagner plus d’étirement après une séance d’entraînement et dans le cadre d’un régime de refroidissement. Après une routine de gymnastique, les muscles seront chauds et légers, et peuvent s’étendre plus facilement, en favorisant une flexibilité globale. The Stretching Institute déclare que les exercices de flexibilité de la gymnastique sont importants pour réduire les blessures potentielles qui pourraient se produire pendant les événements. Les blessures peuvent être dévastatrices pour les gymnastes, causant de la douleur, de la déformation ou même une fin d’une carrière en plein essor.

Yoga

Aucun autre sport ne demande à un athlète d’être aussi flexible qu’une gymnaste. C’est un sport éblouissant et à volants, avec des mouvements qui doivent être parfaits et exécutés avec une synchronisation de seconde. Il peut donc sembler étrange de se tourner vers la pratique sereine du yoga pour l’entraînement, mais de nombreux mouvements de gymnastique imitent certaines poses de yoga. Hanumanasana, ou Monkey pose, est la fissure – un mouvement que chaque gymnaste doit parfait. King of the Dancers est une autre pose de yoga qui est exécutée par presque tous les gymnastes qui effectuent sur le faisceau d’équilibre. La pose de Cobbler est bénéfique pour étirer les cuisses intérieures, allonger les muscles du psoas et ouvrir l’aine. Regardez d’autres disciplines comme le yoga pour des idées sur la façon d’améliorer votre flexibilité.

Exercices du corps inférieur

Les exercices de souplesse qui utilisent les muscles des membres inférieurs permettent de desserrer les muscles, mais aussi de soutenir les sauts, les courses, les retournements, les roues ou les mainsprings. Un étirement de brochet utilise les muscles gluteaux et les ischio-jambiers à l’arrière de la cuisse. Placez-vous les pieds ensemble et les jambes droites. Pliez-vous à la taille et saisissez vos chevilles, tirez votre haut du corps vers le bas et mettez votre casque près de vos genoux. Un autre tronçon qui fonctionne à l’arrière de vos jambes implique de placer votre pied sur une table ou un tabouret qui est presque à la hauteur de votre taille. Pliez-vous au genou et penchez-vous sur le tronçonnage, en resserrant l’arrière de votre jambe. Répétez également cette étirement avec la jambe opposée.

Exercices du haut du corps

Étirez les muscles du haut du corps pour améliorer votre équilibre et augmentez votre force pour les handstands, les balançoires, les barres parallèles ou les anneaux. Pour étirer les épaules, asseyez-vous sur le sol avec vos jambes directement devant vous. Placez vos mains sur le sol derrière vous et reculez dans vos mains. Lentement, «marchez» vos mains plus loin de votre corps jusqu’à ce que vous sentez l’étirement dans votre épaule. Pour étirer les muscles triceps à l’arrière des bras, lève les deux bras directement au-dessus de votre tête. Pliez un bras et saisissez-le au coude en utilisant l’autre bras. Tirez le bras plié vers votre tête jusqu’à ce que vous vous sentez étiré à l’arrière du bras. Répétez sur le côté opposé.